Désherbage des cultures d’été

lundi 3 avril 2017 par Capla

 

Les cultures d’été sont peu concurrentielles en début de cycle. Il est donc essentiel de maîtriser la pression des adventices afin de favoriser la réussite de vos cultures.

L’importance de la rotation

Le raisonnement de la rotation est le premier levier agronomique dans la lutte contre les adventices. Il y a plusieurs facteurs à prendre en compte comme les têtes de rotations « nettoyantes », l’alternance des cultures aux caractéristiques contrastées (afin de « casser » le cycle des adventices) et la couverture du sol en inter-culture.

La gestion des adventices dans la parcelle se fait d’abord à l’échelle de la rotation et non à l’échelle annuelle de la culture.

Le travail du sol en inter-culture - lutte préventive

En complément des effets de la gestion de la rotation, les techniques de travail du sol en inter-culture sont des méthodes essentielles afin de maîtriser les adventices.

La lutte préventive a pour but de réduire le stock semencier des adventices avant l’implantation de la culture, soit en favorisant leur levée, pour les détruire par la suite, soit en empêchant leur levée.

Déchaumage

Les déchaumages permettent de détruire les adventices développées et les repousses de la culture précédente. Ils peuvent être réalisés très vite après la moisson mais obligatoirement avant la grenaison des adventices. Idéalement ils se réalisent après chaque épisode pluvieux. Un rappuyage suivant l’intervention favorise les levées estivales.

Il faut adapter ces interventions en fonction des adventices présentes. Pour l’épuisement des vivaces les outils à dents sont préférables car ils ne risquent pas de favoriser leur multiplication par le bouturage. Dans le cas du chardon, du liseron, du sorgho d’Alep et de la prêle, un temps chaud et sec est important.

Labour

Le labour ou pseudo labour est à réfléchir en fonction de la périodicité (idéalement tous les 2 à 4 ans) et du stock semencier des adventices considérées. Pour rappel, le labour est le plus efficace sur les bromes, vulpins, ray grass, sétaires et digitaires, à cause de leur fort taux de décroissance une fois enfouies. Néanmoins cette méthode n’est pas efficace sur les dicotylédones souvent rencontrées dans la culture de soja comme les amarantes, chénopodes, morelles, renouées, datura, xanthium,…

Faux-semis

Le faux-semis est un levier intéressant pour encourager les levées d’adventices et assurer leurs destructions avant l’implantation de la culture. Plusieurs passages peuvent être envisagés au printemps en veillant à ce que chaque passage travaille le sol de façon moins profond que le dernier. Un démarrage tôt en sol argileux est recommandé mais en sol de limon fragile mieux vaut intervenir au dernier moment pour ne pas dégrader la structure.

Date de semis

La date de semis peut être reportée pour bénéficier d’un sol bien réchauffé favorisant une levée vigoureuse et homogène de la culture mais aussi pour détruire les levées adventices induites par les faux-semis.

Désherbage mécanique - lutte curative

Même si les leviers agronomiques et la lutte préventive sont à privilégier, il est tout de même possible de les complémenter avec une lutte curative via le désherbage mécanique.

Pour augmenter l’efficacité de ces interventions, il est nécessaire d’anticiper son emploi et prendre en compte quelques éléments avant l’implantation de la culture.

Prévoir une densité de semis 5 à 10 % plus forte pour compenser les pertes lors des désherbages pour le maïs et 10 à 15 % pour le tournesol. Pour le soja la profondeur de semis peut être augmentée à 4-5 cm si un étrillage agressif est prévu.

Travailler le semis afin que le sol soit suffisamment rappuyé et bien nivelé. L’uniformité facilitera la gestion de la profondeur de travail du sol et rendra les passages plus efficaces.

Anticiper les périodes d’intervention

Il est important de bien surveiller l’état de vos parcelles et de ne pas sous-estimer la vitalité des adventices présentes. Intervenir lorsque les adventices sont très jeunes, voire pas encore levées.

Assurer que les interventions sont effectuées sur un sol ressuyé et suffisamment sec avec au moins 2 ou 3 jours de temps séchant après pour favoriser la dessiccation et limiter le repiquage des adventices.

Herse étrille

La herse étrille se prête bien aux interventions de désherbage en prélevée « à l’aveugle » et fonctionne sur toute la surface de la parcelle. Elle permet de se débarrasser des adventices de la germination au stade 2 feuilles. Elle facilite également le démarrage des cultures en créant un décalage avec les adventices. Son utilisation est idéale en conditions ressuyées et par temps séchant sur un sol soufflé. 

Nous pouvons anticiper des bons résultats en prélevée pour soja, maïs et tournesol, dès quelques jours après le semis, mais attention toutefois aux stades de risque pour les cultures (voir tableau ci-après).

L’agressivité peut être réglée via l’inclinaison des dents, la profondeur de travail et la vitesse d’avancement et doit être adaptée aux stades de la culture, des adventices et au type du sol.

Houe rotative

Comme pour la herse étrille, cet outil fonctionne bien sur les très jeunes adventices entre les stades de germination et de 1 à 2 feuilles. Elle travaille également sur toute sa largeur et s’adapte bien à une grande variabilité de types de sols, même sur sols battants. Les passages peuvent être réalisés à une vitesse d’avancement entre 10 à 20 km/h en fonction du stade de la culture.

Bineuse

La bineuse est l’outil de prédilection pour terminer le désherbage avant le couvrement de l’inter-rang par la culture en place. Il est nécessaire de bien surveiller le guidage afin de rester sur l’inter-rang. Les équipements destinés à protéger le rang permettent des interventions plus précoces sur la culture.

Un effet buttage est apprécié pendant la dernière fenêtre d’opportunité de passage sur toutes les cultures afin de recouvrir les jeunes adventices.

La bineuse est efficace sur les adventices du stade filament jusqu’au stade 3-4 feuilles. Trois binages successifs peuvent être prévus pour compléter la stratégie de désherbage.

 

 


Lettre d'information

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 644157

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site INFORMATIONS BIO   ?

 


.: Copyright CAPLA 2008 - Tous droits réservés :.
Route de Toulouse 09350 DAUMAZAN SUR ARIZE - Tél : 05.61.67.90.90

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d - Création IPconnexions