Sorgho fourrager, le fourrage d’été

lundi 3 avril 2017 par Capla

 

Les atouts du sorgho fourrager :

  • Potentiel de production élevé.
  • Bonne adaptation aux conditions séchantes , meilleur que le maïs (inférieur de 30 à 50 % au maïs), bonne rusticité (pas de traitement en végétation).
  • Charges opérationnelles faibles.
  • Bien valorisé chez tous les ruminants (bovins viande, lait, génisses, ovins, caprins).

Les sorghos fourragers sont classés en deux catégories qu’il est important de connaître car les caractéristiques et les usages de ces sorghos sont différents : les multi-coupes et les mono-coupes.

Les sorghos fourragers multi-coupes 

Ce sont des sorghos de cycle court (40 à 60 jours). Le sorgho fourrager est principalement utilisé pour le pâturage (ou l’affouragement en vert). On peut aussi l’ensiler ou l’enrubanner.

En pâture, il est préférable de faire avancer le front d’attaque à la clôture pour limiter les refus. En cas de débordement de la production, faucher les excédents, les enrubanner ou les distribuer en vert.

Le sorgho est bien adapté aux conditions séchantes.

Pérennité : 6 mois

Semis mai-juin-juillet pour les dérobés : 20 à 25 kg/m² (pmg : 15 à 20 g)

2 types de sorgho dans cette famille :

  • Les sudangrass : plus précoce que les hybrides, tiges et feuilles fines, gros tallage, bonne repousse, exploitation possible à partir de 40-50 cm de hauteur.
    Variétés : BARSUDAN, PIPER
  • Les hybrides : plus tardifs que le type Sudan, plante plus grossière et plus vigoureuse, potentiel de rendement élevé, exploitation à partir de 60-70 cm .
    Variété : SUDAL, TRUDAN 8, TRUDANHeadless

Les sorghos fourragers mono-coupes 

Ce sont des sorghos de cycle long (5 mois). Le sorgho fourrager est principalement utilisé pour l’ensilage.

Haut niveau de productivité (10 à 17 tonnes de MS/ha) et bonne valeur alimentaire. Bonne complémentarité avec le maïs au silo et à l’auge.

Résiste bien aux conditions séchantes. Grande diversité variétale (précocité, taille).

Attention : ne pas trop forcer en azote à cause des risques de verse (60 à 90 unités/ha)

Variétés : TONGA, SS506, Arbatax, BMR 333….

Conseil CAPLA :

  • Associez un sorgho sucrier (SS506) à un sorgho fourrager de grande taille (Arbatax).
  • TONGA+ est un pack composé de sorgho TONGA et de sorgho BMR 333.

Itinéraire cultural 

Le sorgho a une petite graine. Sa vigueur au départ est faible.
Il faut donc l’implanter sur un sol réchauffé (12° à 13° minimum) et peu motteux. Ne pas semer trop profond (2 à 4 cm selon l’humidité du sol au semis).

Le semis peut se réaliser au semoir à céréales (écartement mini 35 cm + augmenter la densité de 10 à 15 %) ou au pneumatique (écartement 45 à 80 cm).
Le semoir à céréales est plus adapté aux sorghos multi coupes.
Le pneumatique permet de mieux maîtriser la répartition, la régularité et la profondeur.

Densité de semis :

Semis précoce ou difficile : 200 000 à 220 000 grains/ha
Conditions favorables : 180 000 à 200 000 grains/ha
Augmenter la densité pour des variétés précoces, pour des parcelles irriguées ou si lit de semence grossier.

Date de semis : à partir du 20 avril

Le sorgho aime les sols réchauffés au semis (minimum 12°).
La floraison doit se produire dans la deuxième quinzaine de juillet pour une récolte avant mi-octobre.

Fertilisation :

Le système racinaire puissant du sorgho lui permet d’exploiter au mieux les éléments minéraux du sol. Faire un apport modéré de phosphore soluble et potasse (40 à 60 unités). L’apport d’azote sera toujours valorisé. Il sera variable en fonction du potentiel de la parcelle de 0 à 80 unités d’azote.
Un engrais starter dans la ligne de semis est très efficace pour favoriser la levée et l’implantation.

Désherbage des sorghos ensilage : comme sorgho grain

Le sorgho est sensible à la concurrence des adventices notamment durant l’implantation. Les solutions de désherbage peuvent être agronomique (Faux-semis, rotation…), mécanique (binage) et chimique ou combiner les différentes possibilités.
Le désherbage chimique du sorgho fourrager utilise les mêmes techniques et produits que pour les sorghos grains (voir article sorgho grain)

Maladies, ravageurs

Le sorgho fourrager peut faire l’objet d’attaques de maladies (fusarioses, macrophomina) mais ne nécessite pas de traitement.
De même pour les ravageurs tels sésamie, pucerons, héliotis, cicadelle.

Récolte des sorghos ensilages 

Ensiler lorsque le grain est au stade pâteux. Taux de MS 28/30 %.
Hauteur de coupe : couper le plus bas possible
Finesse de hachage : de l’ordre de 3 cm donc plus grossier que pour le maïs

Exploitation des sorghos fourragers multi coupes (pâture ou affouragement)

Exploiter à partir de 50 cm (avant ce stade, le sorgho fourrager est toxique).
Il est préférable de gérer la pâture au fil pour éviter le gaspillage et les refus.

 


Lettre d'information

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 673056

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site INFORMATIONS ELEVAGE   ?

 


.: Copyright CAPLA 2008 - Tous droits réservés :.
Route de Toulouse 09350 DAUMAZAN SUR ARIZE - Tél : 05.61.67.90.90

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d - Création IPconnexions