Implantation du sorgho

lundi 3 avril 2017 par Capla

 

Implantation

Réaliser une préparation du sol soignée pour favoriser une bonne implantation et un bon développement racinaire.

  • Préférer un travail profond pour permettre un bon développement du système racinaire.
  • Limiter le nombre de passages d’outils et éviter les interventions sur sol non ressuyé pour réduire les risques de compaction du sol.

Réaliser une préparation du sol plutôt fine pour assurer une régularité de semis et permettre un bon contact terre-graine.
Attention aux préparations trop fines en sols limoneux battants.

Privilégier l’utilisation d’un semoir monograine pour assurer une meilleure régularité de profondeur et de répartition des semences.

Le sol doit être réchauffé, avec une température supérieure à 12°C (fin avril à mi-mai).

Dates de semis recommandées :

Groupe de précocité

Très précoce

Précoce à ½ précoce

½ tardif à tardif

fin avril au 25 juin

fin avril au 25 mai

fin avril au 20 mai

Profondeur de semis : 2 à 4 cm

Densité et écartement dépend de :

  • La précocité à épiaison de la variété : les variétés plus précoces nécessitent des densités de peuplement plus élevées que les variétés tardives.
  • La disponibilité en eau de la parcelle (type de sol et irrigation).
    • en conditions séchantes : diminuer la densité pour éviter la compétition entre les plantes et préférer un espace inter-rang plus large pour sécuriser le rendement ;
    • en culture irriguée et dans les sols profonds : une densité plus élevée est favorisée et permet de maximiser le rendement.
  • Les pertes à la levée : 15 à 20 % dans de bonnes conditions, liées au taux de germination, mais elles peuvent être plus importantes en fonction des conditions d’implantation (conditions climatiques et de semis).

Recommandations de densités de semis en nombre de graines /ha, pour un taux de levée de 75 %.

 

Très précoce

Précoce à ½ précoce

½ tardif à tardif

Ecartement
interligne

40 à 50 cm

50 à 60 cm

60 à 80 cm

Sols moyennement
profonds
 (en sec)

350 000

250 000

160 000
à 200 000

Sols profonds (en sec)
ou moyennement irrigués

400 000

300 000

210 000
à 250 000

Sols bien irrigués

450 000

350 000

260 000
à 310 000

Choix variétal :

Productivité

Résistance au stress hydrique : le comportement des variétés peut être très différent.
Certaines vont développer des maladies qui peuvent entrainer la verse.
Précocité : dépend de la zone géographique et de la date de semis.

Variétés disponibles à la CAPLA :

Sorghos roux (précoces à ½ précoces) :

  • ARCANE : Nouveauté de 2016 qui apporte du progrès génétique sur la précocité et la productivité. Résistante à la verse.
  • CAPELLO CS : Bonne régularité et bonne valorisation en conditions limitantes. Résistante à la verse.

Sorghos blancs :

  • ALBANUS : ½ précoce
  • ARTICO : ½ tardif

Désherbage

Le sorgho est très sensible à la concurrence précoce des adventices. La gestion du désherbage est donc une étape clef de l’itinéraire cultural.

Préférer les parcelles propres plutôt que les parcelles fortement envahies en graminées estivales. Le sorgho doit lever rapidement et de façon homogène afin de rapidement concurrencer les adventices, par le recouvrement de l’inter-rang.

Désherbage mécanique :

Il constitue un bon complément aux traitements chimiques. L’écartement du sorgho le rend adapté au désherbage mécanique.

  • Il est possible de réaliser un passage de herse étrille ou de houe rotative à l’aveugle quelques jours après le semis. Il faut alors semer plus profondément pour éviter les pertes.
  • Réaliser plusieurs passages successifs avec une bineuse à partir du stade 5-6 feuilles.

Attention : les conditions pour l’application des herbicides ne sont pas les mêmes !
Le binage doit être réalisé en conditions séchantes, pour favoriser le dessèchement des adventices. Alors que les herbicides doivent être appliqués en conditions humides, surtout pour les traitements à pénétration racinaire.

Désherbage chimique :

Adapter le programme herbicide en fonction de la cible : plusieurs périodes de traitement sont possibles.

Les différentes stratégies :

  • Pré-levée :
    Depuis 2017, des nouveaux produits sont homologués sur une utilisation en pré-levée sur sorgho. Ils permettent une plus grande souplesse sur les plages de traitement et de gérer les infestations de graminées estivales avant que la nuisibilité ne s’exerce sur la culture.
  • Post-levée précoce : stade 3 feuilles du sorgho (entre 2 et 4 feuilles)
    Il est important d’intervenir sur des graminées en cours de levée et ne dépassant pas le stade 2-3 feuilles. Cette application peut être choisie également pour combattre des dicotylédones classiques. Là encore, l’humidité superficielle du sol au moment du traitement et dans les jours qui suivent est primordiale pour la réussite du désherbage, notamment pour les herbicides à pénétration racinaire.
    L’application à 3 feuilles du sorgho assure une bonne marge de sélectivité des produits vis-à-vis de la culture.
  • Post-levée : stade 4-8 feuilles du sorgho
    C’est un traitement qui vise essentiellement les dicotylédones (annuelles ou vivaces) et qui nécessite une levée groupée des adventices allant du stade plantule à 4 feuilles.

Pour les informations règlementaires, consultez le tableau en fin de bulletin.

Remarque : pensez à alterner les familles HRAC pour limiter l’apparition de résistances.

La gestion des adventices doit être pensée à l’échelle de la rotation. Certaines adventices, comme le panic faux-millet ou le sorgho d’alep ne peuvent pas être régulés par la lutte chimique. C’est donc l’alternance des cultures et le travail du sol qui vont agir sur la régulation de ces mauvaises herbes.

 


Lettre d'information

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 644157

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site INFORMATIONS CULTURES   ?

 


.: Copyright CAPLA 2008 - Tous droits réservés :.
Route de Toulouse 09350 DAUMAZAN SUR ARIZE - Tél : 05.61.67.90.90

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d - Création IPconnexions